vendredi 24 janvier 2014

DINER DE LA SAINT-VINCENT 22 JANVIER 2014















Diner de la Saint-Vincent entre viticulteurs de l'Appellation et professionnels du vin.
Merci à tous pour votre présence !

mardi 21 janvier 2014

WINE ? WHAT ELSE ? By Marilyn Johnson : Pascal et Amandine DELBECK

WINE ? WHAT ELSE ?: HISTOIRES SALEES:



jeudi 17 octobre 2013


HISTOIRES SALEES





Pascal et sa fille Marie-Amandine Delbeck au vignoble familial de la Tour du Pas St Georges








Il aura, depuis plus de trente années marqué un territoire. Pascal
Delbeck, sorte de Géo Trouvetou du vignoble, inventeur prolifique, aura
révolutionné l'archaïsme des moyens utilisés à la vigne et au chais. Dès
1979, il va breveter la première table de tri de Gironde, puis le
ramassage en cagette des raisins, l'outillage en micro-oxygénation, le
concept de transfert des vendanges et le système de soutirage
gravitaire.

Pascal Delbeck, beaucoup d'entre vous connait son histoire. Dépossédé
par l'Etat du don d'Elyett Dubois-Challon qui avait fait de son
régisseur son seul héritier,   il devra renoncer à  la promesse faite
sur le lit de mort de la propriétaire, entre autres, de  deux des
vignobles les plus prestigieux de la Rive Droite, Ausone ( Elyett en
était propriétaire par moitié) aujourd'hui propriété de la famille
Vauthier et  de Belair, propriété de  Christian Moueix, l'ami de
toujours. Un divorce, une politique fiscale désastreuse l'obligeront à
lâcher prise.









Mais le génie de la recherche l'habite, voilà 8 années, avec l'un de ses
fidèles, Pascal Berry, il va se lancer dans une nouvelle aventure.
L'aventure du sel. Les matières premières?  Les marais salants de la
planète et ... le vignoble !  La manufacture va naitre à Lalande de
Pomerol, après de multiples essais en matériels et techniques. Merlots,
cabernets vont subir tous les outrages de l'expérimentation. Même le
frigo domestique va recevoir les secrets de fabrication.

Très vite, les commandes vont tomber et l'aventure Seldevin démarre sur les chapeaux de roue.











Toutes les cépages vont être passés au crible,  saveurs, fruits, légumes
vont être goûtés, les proches mis à contribution. La chimie du sel est
corrosive et peut faire virer en une nuit la chair la plus délicate de
la fraise en noir. Mais Pascal ne renonce pas, teste, reteste, achète
les sels dans le monde entier, ceux de Madagascar, ceux de l'Ile de Ré,
auront sa faveur, et les Sel de Vin à la fleur de merlot vont dans leur
emballage chic et précieux, vont trôner sur les tables.





PASCAL BERRY





MARIE-AMANDINE DELBECK


Ces dernières années vont voir émerger Marie-Amandine, la fille de
Pascal. Elle trempe dans la barrique depuis son plus jeune âge et va se
voir confier tout naturellement la gestion des vignobles  familiaux tous
conduits biologiquement avec l'aide de son cousin et parrain, Cedric
Berger, ainsi que la fabrique Seldevin dont elle visite régulièrement
les locaux, suivant les élaborations paternelles tenues en grand secret.

En 2012, 16 tonnes de sel de vin vont sortir du petit atelier. Fraises,
betteraves, "un client voulait des sels rouges ! " les demandes des
chefs de cuisine affluent. Thierry Marx, Plaisance,  Hubert de Boüard va
vite en comprendre l'intérêt. Les sels de vin de La Fleur de Boüard
dans un flacon-bijou, sont étonnants de justesse, je les ai testés pour
vous sur une pièce de boeuf, à qui ils exacerbent la fraicheur de la
viande.

Faut dire qu'entre temps, la belle Marie-Amandine a su emporter le coeur
de son fiancé, Matthieu de Boüard, aux commandes de la Fleur de Boüard
avec sa soeur Coralie. La vigne a ceci de fort est qu'elle fait se
rejoindre des philosophies qu'on pensait éloignées.






















Pour faire du Sel de Merlot ou du Cabernet, il faut chercher les grains de raisin les plus bio possibles.

Pascal Delbeck qui reste un immense vinificateur ( faire ses armes à
Belair ou Ausone pendant plus de 25 ans confère une expérience hors du
commun), est aujourd'hui à la tête de vignoble dans des appellations
moins connues mais au terroir équivalent. La Tour du Pas St Georges
(appellation du même nom) Ame de Musset (Lalande de Pomerol) pour ne
citer que ceux-là. Leur particularité ? Une maitrise et des tanins et du
terroir. Dans sa bouche, la phrase "on ne pourra jamais faire le même
vin à Ausone qu'à Belair "prend une dimension particulière quand on
songe que quelques mètres séparent les deux crus classés.




Marilyn



Toutes les photos sont les miennes.

ARTICLE BY Marilyn JOHNSON

mercredi 15 janvier 2014

2014 : une année dynamique à Lalande de Pomerol


Diner de la Saint Vincent
 
Ce diner aura lieu au foyer rural de Lalande de Pomerol le 22 janvier 2014.

 
Primeurs
 
Comme tous les ans nos vins primeurs (millésime 2013) seront présentés au Grand Hôtel de Bordeaux les 1er et 2 avril 2014 de 16h à 21h.
Le deuxième millésime présenté sera le 2011 pour vous donner une idée des capacités de vieillissement de nos vins.

 
Journées Portes-Ouverte

Elles auront lieu les 26 et 27 avril prochains. Au moins une vingtaine de châteaux vont vous ouvrir leurs portes.


Fête des roses et des plantes

Villa Ephrussi de Rothschild à Nice les 3 et 4 mai, avec la maison Delbard et la rose de Lalande de Pomerol.


Les 130 ans du syndicat

Réservez dès maintenant votre week-end du 14 juin pour un week-end inoubliable sur notre appellation.


 

 

mardi 14 janvier 2014

Escapadeoenophile : Domaine du Grand Ormeau 2009

Domaine du Grand Ormeau, Lalande de Pomerol, 2009

28 décembre 2013
La robe de ce Domaine du Grand Ormeau 2009 est rubis, moyennement profonde et parfaitement limpide. Elle est très belle.
A l’ouverture, le premier nez dévoile de légères notes de cuir et un peu de sous-bois, peut-être une pointe de truffe. Le second nez révèle un élevage tout en douceur, délicatement torréfié, sans brusquer le fruit.
L’entrée en bouche est très classe, elle évoque le baiser d’une dame distinguée de belle éducation. Le grain est fin, superbe. La longueur tire sur les fruits rouges. L’harmonie de ce vin est parfaite. Le style est élégant, pur, rectiligne mais absolument pas dur ; au contraire, il enveloppe délicatement, comme pour ménager nos papilles. Tout au plus, pourra-t-on trouver que la dame évoquée veut garder son rang en restant un peu froide (d’autres diraient minérale). Ce sera la seule remarque formulée ; elle est bien minime car c’est parfaitement cohérent avec ce qu’est ce vin, et il appelle notre respect.
TRES BON RAPPORT PLAISIR-PRIX (12,50 euros à la propriété lors des portes ouvertes), et je ne serais pas surpris qu’on aille vers un rapport excellent en étant patient avec les bouteilles en cave.
Comme l’indique la contre-étiquette, l’assemblage est réalisé avec 80% de Merlot, 10% de Cabernet Franc et 10% de Cabernet Sauvignon.
Grand Ormeau 2009 02
Il est possible de consulter un précédent billet, écrit en 2011, relative à une rencontre avec Jean-Paul Garde, le propriétaire du domaine, ainsi que les comptes-rendus des opérations portes ouvertes en Lalande de Pomerol (il m’est irrésistible de m’y arrêter chaque année pour profiter des bons moments passés avec le viticulteur toujours aussi passionné et heureux de partager avec le consommateur).
En 2012, la cuvée spéciale Fleur des Ormes a fait l’objet d’un billet.

 http://escapadoenophile.com/domaine-du-grand-ormeau-lalande-de-pomerol-2009/